ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Sciences des Aliments

0240-8813
parution suspendue
An international journal of food science and technology
 

 ARTICLE VOL 25/3 - 2005  - pp.207-220  - doi:10.3166/sda.25.207-220
TITRE
Caractérisation des vins par spectroscopie infrarouge. Classification selon l'année de production et l'origine géographique

TITLE
Discrimination of red wines according to their geographical origin and vintage year by the use of mid-infrared spectroscopy

RÉSUMÉ

Les extraits secs de 338 vins de cépage Gamay, collectés dans 3 régions (Gaillac, Beaujolais, Touraine), au cours de 4 années (1998, 1999, 2000, 2002) ont été analysés par spectroscopie moyen infra rouge à transmission. Les différences spectrales ont été étudiées par analyse en composantes principales (ACP). Des classifications, en fonction du millésime et de l'origine géographique, ont été réalisées par régression par les moindres carrés partiels (PLS). À cet effet, les échantillons ont été répartis en trois ensembles, apprentissage (178 échantillons), validation (82 échantillons) et test (78 échantillons). L'ACP permet de distinguer 3 groupes, le premier formé des échantillons de vins collectés les deux premières années, le second des vins issus de la troisième année et le troisième des vins issus de la quatrième année. Aucune séparation nette ne peut être mise en évidence selon l'origine géographique. La régression PLS selon le critère millésime, conduit à une classification correcte sur l'ensemble de test. Elle est de 100 % pour les échantillons des années 3 et 4, de 90 % pour ceux de l'année 2 et seulement de 55 % pour ceux de l'année 1, soit une moyenne de 91 %. La confusion se fait principalement par le positionnement d'échantillons de l'année 1 dans le groupe de l'année 2. Selon les origines géographiques, de 71 % à 97 % des échantillons de l'ensemble test sont bien classés, soit une valeur moyenne de 85 %. Les principales confusions proviennent du classement de certains vins de Gaillac et du Beaujolais classés dans le groupe des vins de Touraine. Les nombres d'onde, pris en compte dans les analyses discriminantes, et l'étude des spectres des principaux constituants de l'extrait sec des vins rouges tendent à montrer l'importance des composés phénoliques dans la différenciation des vins pour les deux critères de classification étudiés.

ABSTRACT

The dry extracts of 338 wines of the same variety (Gamay), collected in three areas (Gaillac, Beaujolais, Touraine), during four years (1998, 1999, 2000, 2002) were analyzed by Mid-infrared transmission spectroscopy between 800 cm-1 and 1800 cm-1. The samples were deposited on a polyethylene membrane and dried under vacuum in a desiccator. The spectral differences were studied by principal components analysis (PCA). Classifications, according to the year and geographical origin, were carried out by partial least squares regression (PLS). The samples were divided into three sets, training (178 samples), validation (82 samples) and test (78 samples). With the first twenty PCA components, 96 % of total variance of the data was explained, with respectively 32.7% and 20.3% for the first and second component. In the principal component analysis map, three groups appear: the first made up collected wine samples the first two years, the second made up wines from the third year and the third made up wines from the fourth year. No clear separation can be highlighted according to the geographical origin. With the PLS regression according to the year of production, 92% of the test samples were correctly classified with 100% for the samples of years 3 and 4, 90 % for those of year 2 and only 55% for those of year 1, respectively. Confusion was done mainly by the positioning of samples of year 1 in the group of year 2. According to geographical origins, 71%, 90% and 97% of the test samples were correctly classified, with an average value of 85%. Main confusions come from the classification of Gaillac wines and Beaujolais wines into the group of Touraine wines. The comparison between the most important spectral zones taken into account in the PLS model and the spectra of the major compounds of the dry red wine extracts showed the importance of the phenolic compounds in the discrimination of the samples according to the geographic origin and year production.

AUTEUR(S)
D. PICQUE, T. CATTENOZ, G. CORRIEU, J.-L. BERGER

MOTS-CLÉS
authenticité, vin, spectroscopie infrarouge, millésime, origine géographique, analyse discriminante.

KEYWORDS
authentication, wine, mid infrared spectroscopy, vintage year, geographical origin, discriminant analysis.

CITATIONS
sda.revuesonline.com/revues/3/citation/6957.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (402 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier