ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Sciences des Aliments

0240-8813
parution suspendue
An international journal of food science and technology
 

 ARTICLE VOL 24/1 - 2004  - pp.11-24  - doi:10.3166/sda.24.11-24
TITRE
De la prise alimentaire au comportement

RÉSUMÉ

L'analyse psychophysiologique place la prise alimentaire, fonction physiologique primaire contrôlée par des besoins nutritionnels, au centre du comportement alimentaire et au sein de comportements qui traduisent la personnalité de l'individu, l'ensemble résultant d'un contexte génétique, social et environnemental. Il importe de souligner que la prise alimentaire elle-même résulte de motivations qui sont la faim, la satiété, les appétits spécifiques et les préférences alimentaires. Les sites nerveux et les médiateurs qui interviennent dans les régulations de ce comportement sont nombreux et les neuropeptides centraux occupent une place privilégiée. En effet, la plupart d entre eux sont non seulement des acteurs directs de stimulation (orexigène) ou d inhibition (anorexigène) de la prise alimentaire mais ils répondent aussi aux signaux périphériques nutritionnels et endocrinens mis en jeu aux cours des différentes phases de la prise alimentaire. Cette revue souligne l importance toute particulière des différents composants du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien, qui sont à l origine à la fois de réponses neuroendocrines, paracrines et comportementales liées au comportement alimentaire. Nous décrivons deux exemples traitant des conséquences à long terme d interventions sur ce système au cours de l ontogénèse et qui sont responsables de modifications importantes des préférences alimentaires et de leurs déterminants neurobiologiques.

ABSTRACT

Food take is a primary physiological function which covers nutritional needs and which must be also analysed with psychological cues; it thus becomes a part of feeding behaviour and participates with other behavioural components (social, genetic and environmental) in the definition of each person. In addition, food intake results from definite motivations, i.e. hunger, satiety, specific appetites and food preferences. Numerous neural sites and neural mediators regulate feeding behaviour and many neuropeptides play a very important role. For the most part they stimulate (orexigenic) or inhibit (anorexigenic) food intake and also respond to peripheral nutritional and endocrine signals that the different steps of food intake produce. The main part of the present review describes the participation of the different components of the hypothalamic pituitary adrenal system which generate neuroendocrine, paracrine and behavioural responses linked to feeding behaviour. We describe two examples that show the long-term consequences of manipulation during different stages of development, and which are also responsible for important modifications of food choice and its neural support.

AUTEUR(S)
C. BURLET, Arlette BURLET

MOTS-CLÉS
neuropeptides hypothalamiques, système hypothalamo-hypophyso-surrénalien, choix alimentaires, développement, corticothérapie.

KEYWORDS
hypothalamic peptides, hypothalamic pituitary adrenal system, food choice, development, corticotherapy.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (285 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier