ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Sciences des Aliments

0240-8813
parution suspendue
An international journal of food science and technology
 

 ARTICLE VOL 28/4-5 - 2008  - pp.335-350  - doi:10.3166/sda.28.335-350
TITLE
Functional and positional genomics in beef cattle: current programs and potential progress

RÉSUMÉ

Des avancées en génomique fonctionnelle et positionnelle chez les bovins : programmes en cours et potentialités La génomique est une véritable révolution de la biologie aux nombreuses applications potentielles dans toutes les sciences de la vie. Par l'analyse simultanée d'un grand nombre de gènes, de protéines et de métabolites, la génomique ouvre de nouvelles perspectives pour de nombreux programmes de recherche dont l'objectif est de mieux maîtriser la qualité de la viande bovine (en particulier sa tendreté) par les facteurs génétiques ou physiologiques. En effet, la tendreté est un caractère complexe qui dépend de l'interaction entre un grand nombre de gènes associés à la matrice conjonctive, aux propriétés contractiles et métaboliques des fibres musculaires et aussi à la protéolyse post-mortem. Le séquençage complet du génome bovin et la disponibilité de puces de génotypage à haut débit favorisent la mise en évidence de marqueurs génétiques de la qualité de la viande et le développement de la sélection assistée par marqueurs et aussi de la sélection génomique. De la même façon, la transcriptomique et la protéomique ont facilité l'étude du développement du muscle et de l'hypertrophie musculaire de même que la mise en évidence de nouveaux marqueurs biologiques de la qualité de la viande bovine. Le développement de la métabolomique est également en cours. En raison des progrès dans les techniques de génomique, le nouveau front de science est maintenant le développement du phénotypage à haut débit de même que celui des approches de modélisation pour mieux prédire la qualité de la viande bovine à partir des marqueurs génomiques déjà identifiés.

ABSTRACT

Genomics has brought with it a true biological revolution and has a great number of potential applications in all areas of life sciences. Thanks to the simultaneous analysis of vast numbers of genes, proteins and metabolites, genomics opens up new perspectives for a host of research programs in the genetic and physiological control of beef quality especially tenderness. Indeed, tenderness is a complex trait which depends on interplay between a great number of interacting genes associated with connective tissue, the contractile and metabolic characteristics of muscle fibres as well as proteolysis during aging. The completed bovine genome sequence and the availability of high-throughput genotyping chips help the discovery of genetic markers for beef quality and the development of marker-assisted selection and of "genomic selection". Meanwhile, transcriptomics and proteomics have favoured the study of muscle development and of muscle hypertrophy as well as the discovery of new biological markers of beef quality. The development of metabolomics is in progress. Thanks to the development of genomics, the new challenge is now to develop high-throughput phenotyping as well as modelling approaches to better predict beef quality from the different genomic markers so far identified.

AUTEUR(S)
J.-F. HOCQUETTE, D. BOICHARD, I CASSAR-MALEK, E LAVILLE, G RENAND, H. LEVÉZIEL, B PICARD

MOTS-CLÉS
qualité de la viande bovine, tendreté, marqueurs génétiques, transcriptomique, protéomique.

KEYWORDS
beef quality, tenderness, genetic markers, transcriptomics, proteomics.

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (217 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier